Chaque année, l’Organisation Maritime Internationale (OMI)   célèbre la Journée mondiale de la mer. Cette dernière est l’occasion pour chaque état membre de cette institution de promouvoir l’importance de l’ économie bleue à travers la sensibilisation sur  la sécurité, la sûreté, la protection de l’environnement  marin ,fluviale et lacustre .

     Un thème est attribué à chaque édition de la Journée mondiale de la mer, lequel est repris dans l’ensemble des travaux de l’OMI tout au long de l’année. La Journée est habituellement célébrée lors de la dernière semaine de septembre, même si les gouvernements du monde entier ont la possibilité de retenir la date de leur choix. Cette année  un accent particulier à été mis sur l’autonomisation de la femme dans le secteur maritime .  Cette journée à été célébrée à l’hotel Memling  de Kinshasa,  le 26 septembre 2019 et à permis de promouvoir le « monde bleu » en République Démocratique du Congo qui se compose d’un vaste réseau de lacs, de fleuves  et d’étendues marines riches en ressources halieutiques et énergétiques constituée de ± 25.000 Km de voies navigables.

Plus de 90 % des importations et des exportations africaines transitent par la mer et les réseaux hydrographiques  (voies intérieurs navigables) , et plusieurs des corridors commerciaux. Les plus stratégiques de la RDC  sont situés  à proximités des eaux intérieurs , renforçant le poids géopolitique du pays . Les eaux territoriales sous juridiction de la république démocratique du Congo sont sous la gestion de L’administration du Ministère des Transports et Voies de Communication,  lui qui a le rôle normatif, celui de veiller et contrôlé le secteur maritime, fluviale et lacustre  en RDC, par le truchement de la direction de la marine et des voies navigable.